Edito Président CPME Morbihan

 

Claude DOZOUL Président CPME Morbihan

Nous sommes à un moment de renaissance, une refondation qui n’est pas seulement économique et sociale mais aussi politique et morale.

« Je plaide pour un dialogue constructif, pour obtenir une baisse des charges, une meilleure gestion des régimes sociaux, pour la simplification des procédures administratives et fiscales. La vocation d’entreprendre ne doit pas cesser ! N’oublions pas d’encourager la prise de risque au lieu de la sanctionner ! »

                   99% de l’économie de la France c’est la PME.

En effet, l’Entrepreneur patrimonial est le seul à assumer les risques et les conséquences, y compris sur ses biens propres. Nous avons la volonté de faire rayonner le CPME, pour continuer à être l’interlocuteur qualifié des TPE-PME auprès des Instances Administratives.

La vocation de la CPME est d’agir sur l’environnement de l’entreprise pour créer un Terrain favorable à son développement.

Nous mettons à disposition des chefs d’entreprise une cellule d’aide pour les accompagner dans les difficultés qu’ils rencontrent au quotidien. Nous les aidons à s’adapter en permanence à des réglementations et des normes qui changent sans cesse. Nous agissons pour promouvoir l’apprentissage dans des conditions acceptables par toutes les parties, y compris l’Education Nationale. Les salariés et les chômeurs bénéficient de formation. Cela est formidable ! Mais les chefs d’entreprise se sentent un peu oubliés dans les mécanismes de formation, et on s’étonne que le rythme des embauches soit aussi faible. Plus les contraintes augmenteront sur les employeurs et plus le salariat sera remis en cause.

Les 81% de Français qui font confiance aux PME doivent être entendus.

 

Claude DOZOUL

Président CPME Morbihan